Skip to content

Sortie Hivernale

Par Romain Poulin, le 23 janvier 2022

Comme beaucoup d’entre vous, arrivé en milieu de semaine, il est temps de programmer la sortie du weekend !

Ni une, ni deux, coup de fil à mon acolyte FRANCK histoire de prendre la température. Tout de suite il me parle d’un plan d’eau où il a touché quelques poissons la semaine passée. Banco, même si la pêche en plan d’eau n’est pas ma passion première, pourquoi pas, de plus la pêche sera axée sur le brochet, ça changera un peu de la pêche finesse.

Préparation de la session

FRANCK pour me faire baver m’envoie une photo d’un de ses derniers poisson pris la bas. Un beau poisson à la corpulence parfaite et avec une robe de poisson vivant en eaux claires vraiment hâte d’être à samedi !

Un dernier coup de fil le vendredi et rendez vous est pris le lendemain matin a 8h.Seule ombre au tableau, la météo annoncée ne fait pas rêver du tout : du froid, du vent, de la pluie et même possiblement de la neige sont prévus.On se console en se disant que c’est un vrai temps a brochet !

Ce sera donc un battle brochet (on est toujours un peu compèt’) et comme le plan d’eau abrite aussi des perches, et que nous voulons rester focus sur le broc nous décidons de ne prendre qu’une canne chacun.

FRANCK pêchera avec la BENKEI 76XH FLE et moi avec sa petite sœur la BENKEI 70X  deux canne assez proches l’une de l’autre avec un peu plus de taille pour FRANCK et un peu plus de polyvalence pour moi !

Démarrage difficile

Le samedi 7h55 je suis sur place et mon compère arrive 2 minutes après moi. le temps est couvert mais le vent n’est pas aussi fort que ce que à quoi on s’attendait, et heureusement car il fait un froid de canard. Il est temps de pêcher !!

Je commence avec un TTSHAD 4,8″ chartreuse pep monté sur un texan plombé en 14gr et FRANCK avec un IGA CHATTER 14GR blanc.

Un début de pêche comme on les aime puisque au troisième lancé je vois mon leurre partir avec le bas de ligne. Me voilà bon pour refaire un montage (un calvaire avec le froid). Bien sûr mon binôme en profite pour me chambrer gentiment et se fait aussitôt rattraper par le karma puisqu’une perruque satellisera son chatter au milieu du plan d’eau. Un partout balle au centre !

Le temps passe, les leurres se succèdent au bout de la ligne mais rien ne semble les faire réagir. Du coup je décide de passer au IGA CHATTER 14gr avec un TTSHAD 4″ en trailer et de pêcher en simple linéaire au dessus des herbiers en décomposition.

J’enregistre rapidement une touche discrète qui me conforte dans mon choix et quelques lancés plus tard un poisson montre enfin le bout de son nez .

Touche discrète encore et ferrage de poney! Bim c’est au bout. Pas un monstre, mais un poisson qui fait plaisir. Photo souvenir, retour à l’eau rapide pour ce poisson et on se remet à poncer le plan d’eau.

Un bilan mitigé

 

Il ne faudra pas attendre longtemps la touche suivante , sur un long lancé le leurre se fait intercepter a la descente, ferrage en règle, la canne plie bien, le client a l’air plus sérieux.

Malheureusement il revient vers moi à toute allure et profite d’un mou dans la ligne pour se débarrasser du leurre. Dommage le poisson avait l’air joli, c’est le seul défaut que je trouve au chatter bait, je décroche pas mal de poissons avec.

Un dernier petit poisson viendra égayer la fin d’une matinée compliquée, où la météo ne nous aura pas épargné et où l’impression de pêcher dans le vide aura prédominé .

A la pêche rien est écrit et seul le poisson décide ,mais promis nous reviendrons nous geler les mains et les pieds ici ou ailleurs pour essayer de prendre du poissons !!

@+