Skip to content

Session d'anniversaire hivernale magique !

Par Romarick Bardiot, le 27 janvier 2020

 

En cette fin d’année 2019 les eaux sont froides, hautes et bien chargées à cause des dernières semaines de pluies. Les conditions sont difficiles et les capots s’enchainent… Je décide tout de même, à la suite d’un échange téléphonique d’inviter Romain Poulin sur ma rivière préférée, le Cher, dans l’espoir de toucher quelques grosses perches. Je le préviens quand même que si l’eau continue de monter la pêche s’annoncera compliquée… Mais nous sommes tous les deux motivés à bloc, on y croit !

Samedi 7h30, Romain me récupère et partons en direction de la rivière qui se trouve à 5min de la maison. 7h45, nous somme sur le post mais malheureusement comme je le risquais le niveau a pris pas moins de 5cm dans la nuit… Tant pis, il est déjà 7h50 ne perdons pas de temps, la faible luminosité me pousse à essayer un U-shad 2’’ jaune (Fishup). Choix payant puisque Romain lui n’a toujours pas choisi son leurre que j’annonce déjà poisson ! c’est une jolie perche de 35cm, deux lancers plus tard le compteur annonce 3 poissons. La partie de pêche commence bien, trop bien apparemment car tout à coup plus la moindre touche, le spot est comme vide…

On pourrait se demander où sont passées les perches. Je préviens alors Romain (par expérience) qu’un brochet doit roder sur le post ou bien qu’un joli sandre est peut être venu pointer le bout de son nez. Romain change donc immédiatement de leurre et monte un shad impact 3’’ayu (keitech) sur sa days S682L/SFS, et se tend en bordure sur la partie shallow du post, particulièrement riche en cailloux.

Je n’ai pas le temps de le prévenir que j’entends le frein du moulinet siffler, je me retourne et instinctivement lâche un : « Poisson Romain ? », il me répond sans certitude : « ça doit être un brochet ». Après plusieurs rush et quelques jolis coups de tête on ignore toujours le poisson dont il s’agit, je lui dis alors : « ne bouges pas et gères le fish je vais aller le chercher pour éviter qu’il rejoigne les joncs ». J’avance alors dans l’eau, je n’ai toujours pas vu le poisson mais une chose est sûre c’est balaise !! Et là je deviens fou lorsque je l’aperçois, c’est un big sandre !

On sort la toise et le verdict tombe, il frôle les 80cm, quel fish ! Deux, trois photos puis remise à l’eau immédiate, c’est alors deux pêcheurs heureux (la pression retombe, il n’a pas fait de la route pour rien… le Cher nous a encore réservé une belle surprise).

La session a démarré sur les chapeaux de roues, il aura fallu à peine 30min. De plus le reste de la matinée continuera sur la même cadence ! Le plan se déroule comme prévu et nous enchainons perches et brochets (swing impact slim, mad wag, tanta, flit… tout y passe) bien entendu en UL et L.

Il est environ 10h30 quand nous sommes rejoins par mon père Christophe et 2 amis, c’est une surprise pour mon anniversaire !

A 5 pêcheurs le spot devient un peu petit, je propose alors de changer de coin. On décide d’aller voir un peu plus loin dans un bras mort avec l’intention de toucher perches et chevesnes (sans imaginer qu’il s’agissait en fait d’une super idée !). Après 2-3min de marche on arrive, l’eau est presque parfaite, légèrement teintée et courant léger, je dis en rigolant : « là on va cartonner, c’est sûr ». En effet, dès le premier trou chacun de nous touche une perche dans son premier lancer quasiment en même temps, c’est fou !

Romain validera mon idée sur le pattern : il faut pêcher petit 2’’ et très lentement, les poissons viennent ramasser le leurre posé sur le fond les ¾ du temps sans animation. Deux coloris sortent réellement du lot, le Green Pumking/Red (Fishup) et le scuppernong (Keitech). A peine 2h après notre arrivée nous sommes déjà à environ 50 perches, c’est un véritable festival ! Cependant une grosse averse de pluie vient nous couper dans notre élan, on en profite alors pour rentrer manger…

On sort de table il est 14h30, petit calcul rapide, il reste en gros 2h30 avant qu’il fasse nuit. Au vu des résultats du matin, le choix est rapide… On vote tous pour retourner sur le bras mort mais on l’attaque par de l’autre côté. Sur place je guide alors Romain et mes potes sur un spot en particulier qui grouille généralement de grosses perches quand l’eau monte. Et là c’est l’euphorie ! Le collègue Raph monte un micro guard jig (Keitech), Romain lui reste fidèle à son arme du matin, le swing impact slim 2’’. Christophe lui pêche au Flit 3’’ et moi le tanta 2,5’’.

C’est une véritable battle qui commence ! Les poissons se retrouvent encerclés par 5 pêcheurs qui deviennent fou devant la magie qui opère…Les touches et les poissons s’enchainent. La taille, elle, augmente à chaque lancer : 35,38,39,39 jusqu’à enfin toucher nos mastas tant convoitées. « Wouah le steak » annonce Raph avec une big perche de 43 bien fat !!

Malheureusement n’arrivant pas à toucher de poissons corrects sur ce trou je subi les moqueries amicales des potes… Mais reste concentré en espérant les faire taire avec un big fish.

Mais avec tout ça, le temps passe, il ne faut pas trainer ! On continu donc la prospection du bras tout en se dirigeant vers la voiture, pas de 40up de touchées sur le chemin mais on reste tout de même sur une sacrée moyenne (entre 32-35cm) pour la quantité (+ 100 perches).

La nuit approche et nous sommes à moins de 3h de ma soirée d’anniversaire, il faut se dépêcher !! Alors direction le tout premier poste de la journée, on retourne là où Romain a touché son sandre, rejoindre Christophe et Alexis qui nous avaient devancés… Bon résumons : il me reste en gros 10min pour faire mieux qu’une perche de 43cm (je suis chez moi tout de même ! lol). Donc j’opte pour mon leurre préféré, le Tanta Green Pumking/Red en 2,5’’ et je me faufile au travers des 4 mecs pour pouvoir me tendre. Mon leurre touche le fond, je fais 2 animations puis laisse le courant se charger de la suite et utilise seulement la sensibilité de ma Benkei 722ul/fle : 1 cailloux, 2 cailloux et … BOUM ! C’est pendu, « C’est gros épuisette, épuisette » après un long combat je vois remonter LA pizza tant attendue, je dis alors à mon père « surtout ne la loupes pas, elle est piquée juste au bord ». Ouf quel soulagement quand je vois le poisson dans l’épuisette, je ne peux alors m’empêcher de crier « Bamm je t’ai battu !», puis je m’empresse de mesurer cette perche aux énormes mensurations. Verdict 43cm également… Mince égalité (ce n’est que partie remise !).

 

Quel magnifique cadeau d’anniversaire ! Finalement tout le monde est heureux et moi le premier, journée de « guidage » réussie !

 

Romarick …