Skip to content

Quand tu amènes ta femme pêcher

Par Jordan Decomps, le 6 novembre 2018

Quand tu as l’extrême chance d’avoir une femme qui adore la pêche, tu te dois de lui faire découvrir la magie du leurre quitte à prendre une pilule 😉

Levé du jour en pleine mer, un moment magique.

Le rendez-vous est pris : départ aux aurores, direction la côte catalane à la limite de l’Espagne pour espérer toucher un des prédateurs roi des lieux le Barracuda. Ce poisson se pêche très tôt le matin avant que le soleil ne soit au zénith ou le soir juste avant qu’il ne laisse sa place à la lune.

Le temps de navigation me laissant un peu de temps, j’en profite pour briefer madame sur le matériel, l’animation et les leurres. La pêche aux leurres étant super ludique et sportive, je vois très bien qu’elle ne demande qu’à animer ces petites marionnettes et la découverte de ce nouveau monde laisse place à l’envie de leurrer tout ce qui nage avec une certaine impatience !!!

Un leurre magique pour un spot magique

Ça y est nous y sommes et le soleil est déjà très haut dans le ciel, trop haut même ce qui implique un choix. Il va nous falloir localiser les Barra et leurs offrirent une bouchée susceptible de les intéresser. La plupart des pêcheurs les recherchent avec de longs jerks longiligne comme les Zerek Longtrails mais manque de pot ou mauvaise préparation je n’en ai pas dans la boite.

Si il y a bien un leurre qu’ils n’ont jamais goutés c’est bien le Meteora de Jackson étant donné qu’il viens à peine d’arriver sur le marché, une aubaine à saisir. Niveau animation un simple linéaire suffit à créer des flash lumineux qui ne laisseront pas les poisson indifférents alors c’est parti car le temps nous est compté.

Costa Cataluna

Le spot est magnifique et regorge de Barracuda, nous les voyons tourner autour d’une tête de roche par bancs en quête de nourriture. Il y a d’ailleurs quelques beaux sujets qui maraudent.

La pêche va être simple,  il va falloir faire passer les leurres sur leurs chemins et espérer déclencher leurs agressivités. Un premier Barra viens striker mon Meteora mais ne se pique pas….

C’est bon signe le Jackson les intéressent mais ça je le savais déjà 😉

Les poissons sont localisés, nous avons trouvé le bon leurre et la bonne animation : la pêche est lancée.

Plus aucune touche pour moi mais ce n’est pas le cas de madame qui enchaine les premiers barracuda de taille modeste entre 60 et 80cm les uns derrière les autres. De quoi la faire adhérer à cette magnifique pratique qu’est la pêche aux leurres jusqu’au moment où une attaque de folie viens plier la canne et faire chanter le frein…

La tension monte car ce n’est clairement pas le même gabarit et j’arrive à voir le poisson qui arrive au bateau. C’est un Barracuda énorme qui dépasse le mètre…

Le temps d’une photo, une mesure et un bisou. Il est temps pour nous de rentrer à la maison car la houle commence à grossir de plus en plus 😉

1m04 de bonheur