Skip to content

Pêche estivale du Black Bass: Misez sur le Backslide

Par Florian Ung, le 26 juillet 2022

Un montage Backslide, c’est quoi ? Vous pouvez le traduire en français par “nage à reculons”. Il s’agit d’un montage texan weightless monté à l’envers et utilisé pour pêcher en power fishing (pêche rapide). Contrairement à un montage texan classique qui, à son arrivée dans l’eau, reviendra vers vous avec l’animation que vous lui imprimerez, un montage en Backslide partira aléatoirement dans le repère du Black Bass.

Ce montage présente de multiples avantages lorsque les Bass ont décidé de rester au fond du cover. Cet armement vous permettra de lancer plus loin, d’obtenir une meilleure pénétration du cover (ou de la structure) et d’augmenter la précision de manière significative.

La traque du Black Bass nécessitant de pêcher dans le couvert végétal (cover), j’utilise souvent des leurres nageant en arrière. Il m’est ainsi facile de pêcher à l’intérieur des arbres morts, des frondaisons, sous des structures (pontons, bateaux, etc.).

L'ANIMATION

Lorsque je pêche en backslide, je lance simplement à l’entrée de l’obstacle (arbre immergé, par exemple). Une fois le leurre dans l’eau, il suffit de le laisser descendre sans contrainte, imitant une écrevisse apeurée pénétrant seule dans les obstacles.

Les poissons postés dans ces structures ne résisteront pas à cette présentation, surtout en été, quand l’eau est chaude et que les poissons restent indifférents face à d’autres montages.

Il sera primordial de laisser du mou afin de permettre au leurre d’entrer en action. Une fois la profondeur désirée atteinte, animez par petites tirées. Cela activera les tentacules/pinces. A chaque pause, le leurre replongera aléatoirement.

Cette animation déclenchera bien souvent une touche réflexe. En effet, dans 80% des cas, les poissons sanctionnent le leurre dès la tombée, sans avoir à faire la moindre animation. Surveillez donc bien votre ligne.

LES SPOTS

 

Les rives plutôt profondes et très encombrées, les coques de bateau ou encore les structures en béton et/ou en bois sont le terrain de jeu idéal pour cette famille de leurres.

LE MATERIEL

Les leurres

Les leurres utilisés sont dotés d’un design particulier leur permettant de fendre l’eau et de percer la couche végétale facilement. Deux références sortent du lot :

Ces deux leurres ont l’avantage de posséder un centre de gravité déporté à l’arrière (dans le cas d’un montage backslide) qui leur permet de pénétrer dans les obstacles/herbiers plus facilement.
Ils présentent également :

  • Une meilleure hydrodynamique
  • Des lancés longs et précis (grâce à leurs têtes en forme de balles).
  • Une nage naturellement inversée

La canne

Spinning ou casting ?

Les deux solutions sont possibles en fonction des préférences/habitudes de chacun. Il sera toutefois nécessaire de réaliser des posés discrets et précis.

Suivant les postes et l’humeur des poissons, le type de lancer devra être adapté.

Les lancers en pitching ou flipping feront la différence sur des poissons éduqués tandis qu’un lancer en skipping permettra de décider les poissons postés, en phase d’alimentation ou retranchés au fond des frondaisons. Un ensemble casting est donc à mon sens plus adapté.

Quelle puissance ?

Pour cette technique, nul besoin de canne spécifique. Il est, en revanche, préférable d’utiliser une canne casting MH à H d’action fast afin de maîtriser les poissons difficiles (les Day’s DYC-69MH et DYC-70H et la Zenaq Spirado Blackart B3,5-68 seront parfaitement adaptées).

N’oubliez pas que vous pêchez dans le cover. Cette approche vous permettra donc de rentrer à l’intérieur de l’obstacle mais la plus grande difficulté consistera à brider et sortir le poisson avec autorité. Choisissez donc un modèle offrant une bonne réserve de puissance.

Le moulinet

Pour cette pêche, il faudra éviter les moulinets à faible ratio. Privilégiez plutôt un fort ratio ou à défaut un ratio standard (les moulinets ATC combat 101 seront parfaits pour cette approche).

Le but étant de :

  • Récupérer rapidement la bannière sur une touche
  • Récupérer le mou de bannière entre chaque animation
  • Récupérer rapidement votre leurre afin d’optimiser votre nombre de lancer
  • Extraire plus rapidement les poissons du cover (ou de l’obstacle)

Le corps de ligne

Concernant le corps de ligne, je vous recommande un fluorocarbone (ex : Nogales DEAD OR ALIVE ou Varivas GANOA ABSOLUT ) 30 à 37/100 ou une tresse de PE2 à PE3,5 (ex : Major Craft Dangan X) selon l’encombrement du poste.

Ces deux solutions permettront de résister à l’abrasion et de transmettre la touche. Par ailleurs, le leurre est très souvent coffré mais il sera tout de même nécessaire de ferrer énergiquement afin de comprimer la gomme tonique des leurres et planter correctement l’hameçon.

L’hameçon

 

Pour cette technique, il vous faudra employer des hameçons texans assez forts de fer et à ouverture large. Il est également important de choisir un hameçon au piquant irréprochable.

J’utilise, pour ma part, les hameçons « Nogales Monster Class » en 5/0 qui répondent à l’ensemble de ces critères.

Le backslide s’avèrera redoutable sur les poissons apathiques durant toute la saison. Ne négligez donc pas cette approche qui est à la fois simple et efficace. Le plaisir de voir et/ou sentir la touche est une sensation très addictive. Ne vous en privez pas !