Skip to content

MAJOR CRAFT BENKEI FRANCE LIMITED TESTS

Par Stéphane Charles, le 4 août 2019

Le journaliste pêche Stéphane Charles a essayé en exclusivité pour vous plusieurs cannes de la gamme France Limited Benkei et nous a livré ses impressions :

Série nouveautés, tout le monde sait que je suis un geek de matériel pêche nippon. J’étais donc impatient de tester la nouvelle gamme France Limited Benkei de la marque Major Craft – un des principaux producteurs de cannes au Japon. À la réception de ces cannes, j’ai été agréablement surpris par les modèles à la livrée jaune particulièrement originale avec ses ligatures argentées. J’ai également beaucoup apprécié la cosmétique sobre et raffinée des versions avec finition noire rehaussée avec des ligatures d’anneaux dorées. Mais au-delà de la seule apparence, c’est bien sur le terrain que ces cannes m’ont vraiment séduit. Voici mes impressions sur chacune des cannes que j’ai pu essayer en action de pêche.

Tests sur le terrain de la Benkei 722 UL :
En mer, la puissance de cette canne (0,4 / 6 g) la prédestine à la pêche en rockfishing des poissons de roche ou des petits prédateurs. Elle s’est ainsi révélée excellente en pêche à gratter aux mini leurres souples mais également en pêches à la volée avec un petit finess (ex : Shad Impact 2’’) Elle est également parfaite pour les pêches au mini casting jig des ajis (sévereaux / chinchards) en pleine eau. À l’usage, cette canne dispose d’une très grande progressivité avec une puissance étonnante au talon qui permet même de l’utiliser en « hard rockfishing ». Cette pêche ultra fine de bars aux mini jerkbaits ou au petit shad dans les ouvrages portuaires ou les digues est très efficace et surtout…hyper fun !

En freshwater, son action extra fast la rendra idéale pour la pêche de la truite aux petits jerkbaits en eaux vives. Une canne qui sera également parfaite pour le street fishing en assurant sur les perches ou les chevesnes tout en ayant assez de réserve de puissance pour pouvoir « discuter » avec un client plus sérieux tel qu’un beau sandre ou un black en finesse. Notez d’ailleurs qu’avec sa capacité à lancer à de grandes distances des poids ultra léger, cette canne est un must pour les pêches à la surprise en surface à l’insecte (ex : Noloock Bug ou Drafla Bait Breath) En résumé, cette canne possède une plage d’utilisation mer / eau douce très étendue qui la rend donc super polyvalente !

Tests sur le terrain de la Benkei 722 M :
À l’essai, cette canne s’est avérée parfaite pour les pêches fines en mer telles que celles pratiquées en Méditerranée ou en Atlantique lors de belles conditions. D’une longueur de 2,19 m pour une puissance de 5 à 21 g, elle représente l’équilibre parfait entre sensibilité et réserve de puissance pour les pêches finesses de beaux prédateurs (ex : bars, vieilles, etc.) Excellente lanceuse, elle propulse un petit leurre souple lesté de quelques grammes ou encore un poisson nageur de moins de 10 g à des distances impressionnantes. Très tactile, elle s’est avérée excellente pour les pêches à gratter avec de petits worms de types Easy Shaker, Custom Leech ou Sexy Impact Keitech. Très sensible et résonnante, elle permet de détecter la moindre irrégularité du terrain pour un maniement ultra précis et de ressentir à la perfection les touches les plus timides. J’ai beaucoup apprécié son action extra fast qui la rend très nerveuse tout en restant néanmoins douce. Idéal pour les pêches à la volée rapides avec un finess de type Shad Impact !

Cette canne se prête à merveille à cette pêche fine et rapide à mi eau pour la recherches des bars dans les zones shallows telles que les plages plates, les estuaires, les lagunes, les étangs salins, etc. Toujours grâce à son action extra fast, sa grande réactivité la rend également parfaite pour le maniement énergique de petits jerkbaits comme l’incontournable Artist FR 80 Jackson. Avec sa pointe douce, elle est même idéale pour manier à la perfection un stickbait en walking the dog. Sa grande plage de puissance vous permettra ainsi d’utiliser aussi bien un petit Skittich Dog (11g) qu’un Chihuhua (21 g). Une canne que je recommande vivement pour les bars rendus méfiants par des conditions difficiles (mer lisse comme un lac, eaux cristallines, fort ensoleillement).

Tests sur le terrain de la Benkei 722 MH :
Lors de mes essais en action de pêche, la 722 MH s’est révélée particulièrement polyvalente. Grâce à son action régular fast, elle permet de manier efficacement aussi bien un leurre souple, un casting jig qu’un poisson nageur (jerkbait, stickbait, etc.) Ainsi, cette canne s’est avérée parfaite pour les pêches en linéaire avec un shad de type Easy Shiner Keitech faiblement lesté pour traquer les bars en suspension ou encore dans les pêches à gratter avec une tête de 5 à 20 g. Toujours avec un Easy Shiner mais armé cette fois en texan plombé, elle est également excellente pour les pêches en buzzing dans les zones de faibles profondeurs ou à proximité d’herbiers. Elle est assez réactive pour twitcher des lipless comme le Debu Nyoro mais également des jerkbaits de type Artist, de la taille 70 au modèle 130 !
J’ai beaucoup apprécié l’action de la 722 MH en combat car la grande progressivité de son blank sur toute sa longueur avec sa réserve de puissance au talon est vraiment un régal ! Elle permet ainsi de pêcher relativement fin de beaux poissons -et donc d’avoir plus de touches ! – tout en évitant les casses. Cela permet également de limiter considérablement les risques de décrochages en combat. Pour l’avoir testé sur des pélamides difficiles qui m’ont contraint à pêcher en 23/100 avec un Jigpara Micro jig 10 g ou un Debu Nyoro (13g), cette caractéristique s’est avérée hyper intéressante face à ces petits pélagiques très puissants. Outre sa grande polyvalence permettant de l’utiliser avec de nombreux types de leurres, c’est vraiment cette progressivité donnant la possibilité de pêcher fin de beaux poissons qui distingue cette canne de beaucoup d’autres.

Tests sur le terrain de la Benkei 762 MXH :
Par rapport à la 722 MH, les 12 cm supplémentaires de la 762 MXH (2,31 m) la prédisposent naturellement aux pêches en traction au shad. En effet, une telle taille vous apporte un meilleur effet levier durant l’animation et permet ainsi d’avoir une plus grande amplitude lors de la tirée. À chaque traction, la distance parcourue et surtout l’accélération progressive du leurre est bien plus importante qu’avec un blank plus court. Idéal pour la technique de la traction avec un beau shad comme le Swing Impact Keitech dans des profondeurs moyennes ! Essayez-la également en pêche en traction avec un slow casting jig tel que le Jigpara Slow Type quand rien ne mord au shad :

vous serez étonnés de l’efficacité de cette technique ! Ayant toute les caractéristiques de la 722 MH, cette plus grande taille ne lui enlève rien de la polyvalence de sa petite sœur. Ainsi, elle s’est avérée parfaite pour les pêches sur chasses aux casting jigs grâce à ses excellentes distances de lancer. Bien qu’un peu plus grande, elle s’avère également suffisamment maniable pour jerker des lipless (ex : l’excellent Athlète 9JM Jackson dont on reparlera) ou encore de beaux jerkbaits (ex : Surf Glide Jackson). Une excellente canne que je recommande pour tous ceux pratiquant beaucoup la traction mais qui souhaite toutefois bénéficier d’une bonne polyvalence pour pratiquer d’autres techniques afin de coller aux conditions du terrain.

Une gamme complète et très qualitative
À l’usage en action de pêche, les 2.13 m des 722 UL, M et 722 MH se sont avérés parfaits pour le maniement précis de tous les types de leurres, aussi bien du bord qu’en bateau. La Benkei 762 avec ses 2.31 m s’est avérée très polyvalente en mer puisqu’elle m’a aussi bien permis de pêcher en traction au shad qu’avec des leurres durs. Le porte moulinet profilé inversé Fuji équipant la gamme est vraiment ergonomique et permet de manier sans gène durant toute une journée – la sensation d’une virole au niveau de la paume étant franchement désagréable au bout de quelques heures. Ces cannes disposent d’une belle action progressive avec une réserve de puissance impressionnante au talon. J’ai beaucoup apprécié leur réactivité et leur nervosité pour l’animation de leurres durs ainsi que leur excellente résonnance pour les pêches aux leurres souples. Pour des cannes possédant une aussi belle action, dotées des derniers anneaux Fuji K et disposant d’un tel degré de finition, elles sont proposées à des prix étonnamment accessibles ! En conclusion, la gamme France Limited Edition Major Craft est vraiment ultra complète et correspond parfaitement aux besoins de tous les pêcheurs français – aussi bien en eau douce qu’en mer. Et avec un tel rapport qualité / prix, ces cannes vont certainement rencontrer un vaste succès auprès du plus grand nombre !