Skip to content

LE IGA JIG CHATTER POUR LA PECHE DU BROCHET

Par Charline Herpin, le 26 janvier 2021

Le Iga Jig Chatter est un chatterbait conçu par Jackson il y a un peu plus d’un an et distribué par Way of Fishing depuis. C’était avec un grand enthousiasme que j’ai accueilli ce chatterbait car la marque est connue pour sa capacité d’innovation et pour la qualité et la finition de ses leurres.

 


LES CHATTERBAITS, GENERALITES


 

De manière générale, les chatterbaits sont de bons leurres pour la prospection. Ce sont des leurres qui pêchent vite et qui déplacent beaucoup d’eau via les fortes vibrations de la palette située sur la tête. Cela permet d’avoir un bon rayon d’attractivité et de peigner du terrain afin de rechercher les poissons actifs.

          Les chatterbaits sont de fait particulièrement adaptés à la pêche de début de saison, quand les poissons sont réactifs et se déplacent. Je les utilise principalement en cette période et de moins en moins au fur et à mesure que la saison avance, pour ne quasiment jamais les sortir en hiver.

          Ces leurres ont également l’avantage de pouvoir pêcher dans toutes les couches d’eau, seulement en ajustant le grammage et le trailer qui ralentira plus ou moins la nage et donc l’effet coulant.

 


LE IGA JIG CHATTER, PARTICULARITES


 

          Concernant le Iga Jig Chatter, en dehors de ses avantages communs aux autres chatterbaits, nous pouvons noter plusieurs qualités qui lui sont propre. Tout d’abord, c’est un des chatter décliné dans de faibles grammages, notamment en 7g, permettant ainsi de pêcher sans problème les bordures et au-dessus des herbiers sans pour autant devoir le ramener trop vite.

          Il a également la particularité de posséder une seconde palette, plus petite, positionnée sur le ventre. L’avantage principal de cette palette se situe dans les flashs lumineux qu’elle renvoi, permettant d’augmenter l’attractivité, et notamment le rend pêchant même lors de la descente. Elle apporte également une seconde vibration métallique, plus subtile que celle de la palette principale, permettant ainsi au Iga Jig Chatter de se différencier et de se démarquer des autres vibrations qu’émettent les chatterbaits classiques. Enfin, cette seconde palette ralenti la descente, et améliore ainsi la pêche dans les zones moins profondes.

          Pour finir, on peut noter que son hameçon est quant à lui un peu désaxé, permettant d’éviter certains loupés et d’avoir une meilleure présentation du trailer malgré les turbulences de la palette.

 


CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


 

Ce chatter est décliné en trois grammages, 7g – 10g – 14g, pour des tailles d’hameçon adaptées 2/0 (7g) – 3/0 (10g) – 4/0 (14g).
Il est décliné en 6 coloris que vous pouvez voir ci-dessous :

          Comme pour les autres leurres, je privilégie des couleurs naturelles pour les eaux claires et des couleurs plus vives pour les eaux tintées.

 


LE MATERIEL


 

          Concernant le matériel à utiliser, il est préférable, pour une question de confort, d’utiliser une canne relativement souple en pointe afin d’amortir les vibrations. Attention cependant à ne pas prendre une canne trop progressive, car les brochets ont la gueule relativement dure, ce qui nécessite un ferrage efficace. D’autant plus que les chatterbaits ne sont muni que d’un hameçon simple assez fort de fer, le ferrage nécessite donc d’être plus efficace qu’avec un triple, et la canne doit donc être suffisamment fast pour cela.

          Personnellement, je me suis offert il y a peu une une 10-40g de chez MajorCraft, la Day’s 70H, qui convient parfaitement. Je la monte avec une tresse Dangan Braid PE 1.2 et un bas de ligne en fluorocarbone Dangan Fluoro 70lbs (73/100) le tout de chez MajorCraft également.

 


LE CHOIX DU TRAILER


 

          Le chatter peut se suffire en soit. Quand je pêche la perche, il est régulier que je ne mette aucun trailer. Je préfère cependant en ajouter quand je pêche le brochet, cela rajoute un peu de volume et cela permet de faire varier sa résistance à l’eau, et donc de pouvoir adapter la profondeur et vitesse de récupération.

          Je mets donc Finesse, Shad ou Grub en fonction de la pêche souhaitée. Plus la pêche doit être lente, plus je tendrais vers le Grub qui freine beaucoup l’avancée du chatter, et inversement un Finesse si je pêche plus rapidement. Nous pouvons opter pour la même réflexion sur la profondeur de nage, plus nous nous trouvons avec un leurre freinant la progression du chatter, moins nous pêcherons profond.

          Concernant les coloris, je préfère l’assortir à la couleur de la jupe. Certains vous dirons que jouer sur le contraste peut être intéressant. Je n’ai pas encore constaté de différence notable, donc à vous de tester !

 


LES ANIMATIONS


 

          Pour ce qui est des animations, le linéaire tout simple est déjà très attractif. On peut également faire varier la vitesse de récupération afin de gagner en attractivité. Quand je suis dans une pêche active, il m’arrive parfois de faire tout de même des courtes pauses qui déclenchent souvent le poisson.

          Si les poissons sont par contre moins mordeurs, on peut également laisser poser au fond et faire des tirées plus ou moins grandes et sèches. Il arrive souvent que le poisson prenne à la descente ou même parfois le ramasse sur le fond.

          Là est tout l’intérêt du Chatterbait. Il combine à la fois des vibrations métalliques fortes de la palette et des vibrations plus subtiles de la jupe et du trailer. Lorsque vous allez le laisser se poser sur le fond, ce seront les vibrations associées à la jupe et au trailer qui vont attirer le carnassier, à la manière d’un rubberjig. Quelques mouvements du scion de la canne suffiront à faire vibrer l’ensemble et à attirer les prédateurs plus tatillons, d’où l’intérêt de bien choisir son trailer.

          Si alors vous choisissez d’alterner avec des tractions, le leurre va se décoller du fond en vibrant. A ce moment-là ce sera quitte ou double, soit vous allez déclencher une attaque réflexe, soit vous allez effrayer le poisson. Si au bout de quelque temps, vous n’avez eu aucune touche, c’est surement que la vibration associée à la palette leur fait peur. Il vaut mieux alors passer sur un leurre moins agressif.

< Articles du blog