Skip to content

LA PERCHE AU JIG

Par Romarick Bardiot, le 15 décembre 2021

La pêche de la perche est une technique que j’apprécie énormément et que je pratique depuis maintenant plusieurs années. Alors il m’arrive régulièrement de me lancer de « nouveaux défis » afin de donner un peu de piment à mes sorties. Il m’arrive alors de me fixer des thèmes en penchant avec certains types de leurres uniquement ou encore faire des battles avec Christophe. Dans cet article je vais essayer de vous parler d’une pêche que j’ai pu perfectionner cette année en m’y intéressant de plus près depuis le début de saison, la pêche de la perche au métal Jig.

Le matériel

 

Pour cette pêche que j’ai adapté à mes spots et aux poissons recherchés j’ai utilisé les MajorCraft JIGPARA micro jig disponibles en 10 coloris et 5 grammages différents allant de 3g à 15g.

Pour ma part j’ai utilisé les 3g et 5g n’ayant pas de grande profondeur j’ai privilégié les faibles grammages pour un aspect bien plus planant à la descente du leurre.

 

Pour ce qui est des cannes utilisées pour les perches j’utilise de faibles grammages allant de l’UL à la ML. Une canne avec une action plutôt fast sera un atout et un confort supplémentaire pour la maîtrise du leurre. J’ai essayé plusieurs cannes MajorCraft :

  • Benkei 722UL (0,4-6g/2m19/Extra fast)
  • Days 68L (1,7-7g/2m03/fast)
  • Days 69ML (3,5-10,5g/2m05/Regular fast)

Une petite tresse entre pe0.6 et pe1 sera parfaite selon la canne utilisée elle vous permettra notamment de sentir les touches les plus subtiles à la descente du Jig. Pour ma part j’ai utilisé la Varivas HighGrade x8 et x4 en pe0.6 et pe0.8.

Pour le bas de ligne, une pointe entre 20 et 23 centièmes permettront tout de même une certaine résistance nécessaire parfois lors des ferrages ou lors des touches violentes.

Postes et conditions

Dans mon cas j’ai utilisé cette technique jusqu’à présent afin de prospecter dans différentes couches d’eau en penchant en vertical.

Depuis l’ouverture du carnassier je ne pars jamais sans 3-4 micro jig qui me servent à pêcher à peu près tous types de structures en verticale dès qu’on dépasse environ les 1m50 de profondeur.

Notamment très utiles en Street-fishing ils sont redoutables pour pêcher des piles de pont, des murs en béton ou pierre ou encore les pontons.

 

Je les ai aussi beaucoup utilisés en lac jusqu’à 3m de profondeur sur des berges cimentées frappées par le vent qui se sont d’ailleurs retrouvés comme les postes les plus productifs.

En effet le Jig permet de réaliser de grandes animations le faisant passer du fond jusqu’à la couche supérieure en une seule traction provoquant par la suite une longue descente planante où surviennent les ¾ des touches.

Technique

Pour la partie pratique comme pour la plupart des pêches aux leurres il est conseillé d’avoir au minimum 2 coloris, un coloris naturel celui qui sera en général le plus productif se rapprochant d’un alevin et un coloris plus flashy qui peut parfois changer la donne lors de conditions plus compliquées comme une eau trouble par exemple.

Pour ce qui est de l’animation on peut principalement trouver 2 animations différentes, la première qui consiste à faire simplement sauter le Jig sur le fond à l’aide de tout petits coups de scion. Cette technique est très efficace lorsque les perches sont peu actives et ne réagissent pas aux animations trop rapides.

La deuxième animation et celle que je préfère par ses touches violentes consiste à réaliser de longue tirées afin de faire remonter le jig le plus haut possible et de contrôler la descente jusqu’au fond en laissant le leurre faire le boulot lui-même.

Effectivement sa descente en papillonnant déclenchera des touches soudaines et puissantes des perches se trouvant à proximité…

Attention ce petit leurre est un aimant à gros poissons et fonctionne également très bien sur l’ensemble des carnassiers !! Donc négliger ce tout petit leurre serait une erreur de votre part 😉