Skip to content

La pêche du Barbeau Iberico

Par Romain Le Guerneve, le 26 juillet 2022

Chez moi en Extremadure, beaucoup de personnes viennent pour pêcher le brochet, les black bass ou bien depuis peu les sandres. Mais très peu de pêcheurs savent que l’on peut aussi pratiquer la pêche du poisson endémique de la région.  J’ai nommé le barbeau ! En effet, c’est un poisson qui est vraiment fantastique à pêcher d’une part pour ses différentes méthodes de pêche et d’approches, mais également pour sa combativité et bien-sur sa beauté.

Le barbeau en Extremadure

Il existe une multitude d’espèces de barbeaux, mais dans cet article, nous allons rester plus en détails sur les 3 que l’on retrouve en Extremadure. A savoir le barbeau Comizo , qui est le plus représenté et celui qui peut atteindre des longueurs dépassant le mètre et plus de 20 kilos, c’est un vrai combattant. On le reconnaît facilement de par sa robe dorée et sa gueule dirigée vers l’avant.

Ensuite, il y a le barbeau Bécero (sur la photo à droite) qui lui, contrairement au Comizo, sera plus dans les tons noirs, sa gueule sera plus petite et dirigée vers le bas. Pour terminer, nous avons le barbeau Gitan qui quant à lui sera de robe bi-teintée, le dos noir et les flancs dorés, il peut atteindre une dizaine de kilos.

Le comportement du barbeau par chez nous est assez agressif en règle générale. Dans la logique c’est un poisson très opportuniste (à certains moments, il me fait penser au chevesne), le moindre insecte qui a le malheur d’atterrir dans l’eau à hauteur d’un barbeau se fera très rapidement sanctionner. Son alimentation est très variée au gré des saisons : insectes, larves, petits poissons (ablettes, boga … ) ou encore écrevisses.

Étant donné que les insectes se situent pour la plupart du temps sur les bordures, ce sera sur ces dernières que la pêche se passera. Néanmoins, de temps à autres, lorsque les barbeaux sont focalisés sur du poisson fourrage, il ne faudra pas hésiter à aller les chercher plus en profondeur.

Sa tenue principale sera donc principalement les bordures, personnellement j’adore les zones assez plates avec des grandes plages de sable entrecoupées de structures type arbres morts, rochers… Vous comprendrez donc que je vais principalement axer mes pêches sur des baies et fonds de baies. Certains jours, comme dit plus haut, les barbeaux seront un poil plus décalés, donc j’opterais plus pour des bordures avec un tombant assez important, voir falaises .

Et la pêche dans tout ça ???

Par chez nous en Extremadure, la pêche du barbeau peut se pratiquer tout au long de l’année, mais celle que j’affecte le plus reste en période estivale. En effet, à partir de Mai, et ce jusqu’à Septembre les eaux sont relativement chaudes voir très chaudes sur les périodes à pics de chaleur. A cette période ci, c’est là que la nourriture sera la plus abondante sur les bordures. Les pêches à vue seront de rigueur, pour mon plus grand plaisir et ce de mes clients pêcheurs !

La pêche consistera alors à faire du power fishing à l’aide de petits leurres durs de 3 à 8 cm .

A ce jeu-là j’utilise énormément des cranckbait, jerkminnow, stickbait et popper. Le leurre souple n’est pas en reste, un petit shad, un finess ou bien mon préféré : une écrevisse très légèrement plombée fera des miracles à vue !

Ma sélection de leurres par catégorie

- Les cranckbaits :

Le IMA Pinjack 200 qui plongera entre 1,80 et 2 m de profondeur, il sera parfait pour les tombants ou falaises.

Le IMA Square Bill qui restera juste en dessous de la pellicule d’eau, il formera un gros scion d’eau en surface, dû au volume d’eau qu’il déplace, pour ne pas déplaire aux barbeaux.

- Les jerks minnow :

Le Jackson Meteora 52 et 63 qui plongera à plus ou moins 1 m de profondeur, il sera parfait pour pêcher les plages. Je l’utilise énormément car avec ce type de leurre, j’aime ramener très vite et je sais qu’avec le Meteora sa nage ne décroche jamais.

Le Jackson Artist FR 55 et FR 70 qui plongera comme le Meteora à 1 m de profondeur, l’Artist je l’utilises lorsque les poissons veulent des animations agressives . Il acceptera bien les twichs assez violents afin dans certaines conditions de déclencher les touches .

- Les stickbaits :

Le Jackson Debu Nyoro est un petit stick coulant qui part de gauche à droite, je l’anime canne haute assez rapidement afin qu’il reste en surface et j’adjoint à cela des petits twichs. Selon moi, c’est l’un des meilleurs leurres pour la pêche du barbeau. Il se lance très loin, ce qui me permet d’avoir une approche très lointaine des poissons .

Le Zerek Trail Weaver est un stick bait de 6,5 cm, il se lance super bien et le fait qu’il soit silencieux lui rajoute une bonne touche et permet de déclencher plus d’attaques dans certaines conditions quand les barbeaux sont difficiles.

- Les poppers :

Le Jackson RA Pop, du haut de ses 7 cm pour un poids de 7 gr. Pour moi c’est LE leurre ultime à avoir dans sa boite de pêche pour les barbeaux. Il a toutes les caractéristiques, il se lance loin, ne décroche pas, les hameçons sont top. Toutes les attaques sont d’une violence à couper le souffle.

Je l’anime très rapidement, je ne fais pas de pause, même en cas de suivi ou d’attaques loupées, à défaut de faire un arrêt j’accélère et ça les rends complètement dingues !

- Les leurres souples :

J’utilise toutes sortes de leurres souples allant de 2 à 4 pouces .

Shad : Keitech Swing Impact Slim, Easy Shiner, que j’utiliserai pour pêcher à l’aide de têtes plombées allant de 5 à 20 gr selon les couches d’eau où ils se situent, en linéaire ou bien même en verticale.

Finess : Keitech Shad Impact accompagné d’un hameçon texan sera un bon allié pour aller chercher les barbeau en extrême bordure, lorsque ces derniers boudent les top water.

Écrevisses : Keitech Crazy Flapper en 2,8 » monté sur une tête plombée très légère (pas plus de 2 g), que j’utiliserai sur les pêches à vue dans très peu d’eau, souvent moins de 50 cm ! A ce moment précis j’adore lancer directement sur la bordure et d’ensuite faire en sorte que mon leurre tombe dans l’eau a 10 ou 20 cm de la gueule du barbeau. En règle générale, c’est poisson assuré !!!

En termes de couleurs de leurres, j’emploie énormément du naturel (ayu, chrome, gold, bleu, marron)

Les combos utilisés

Je n’utilise pour ce poisson que des combos spinning, mais je suis certain que les fans de Bait finess vous allez vous éclater. Donc pour la plupart du temps je vais employer une canne de puissance Medium light, pour ce faire j’ai adopté la Zenaq Spirado Blackart S2-68 Dragger. Elle est parfaite pour toutes les pêches, elle possède une grande réserve de puissance afin de bien contrer les rushs des barbeaux.

Lorsque je pêche à proximité des obstacles tel que des arbres, je préfère employer une Medium Heavy à savoir la Major Craft Benkei French Limited 722 MH.

Sur ces 2 cannes, j’ai mis des moulinets de taille 2500 afin d’avoir un équilibre parfait, garnis de tresse Varivas Avani Sea Bass en PE 1 et en terminal une bonne longueur de Fluorocarbon Varivas Trout Shock leader en 0,28 centièmes .

Voilà, j’espère que cet article vous aura donné envie de venir essayer ce poisson emblématique de l’Espagne. Je vous garantis que c’est vraiment un super poisson à pêcher, la quantité dans nos lacs est juste impressionnante, les journées à plus de 50 poissons ne sont pas rares ! Les attaques sont folles, les combats musclés. Si l’aventure vous tente, je me ferai un grand plaisir de vous guider.