Skip to content

Chevesne , stratégies d'automne .

Par Romain Poulin, le 1 octobre 2020

Au mois de septembre , après que le flot des touristes soit passé. la Loire retrouve un calme bien agréable pour les pécheurs et surement pour les poissons , fini les myriade de canoës et autres baigneurs .

La température de l’eau a baissé significativement, c’est le bon moment pour rechercher les beaux chevesnes qui peuplent la Loire.

Même si certains voient le chevesne comme un indésirable qu’ils attrapent de temps en temps en traquant d’autres carnassiers, d’autres le voient comme un véritable poissons de sport, et le traquent assidûment .

La difficulté de la pêche du chevesne en Loire , est de localiser les poissons , il faudra souvent battre des kilomètres de berge et effectuer beaucoup de lancés avant d’y arriver. L’avantage c’est que les postes trouvés seront souvent productif durant tout l’automne .

Les grands radiers peu profonds avec un courant régulier ont ma préférence, les chevesnes si calent souvent et y attendent que la nourriture leur arrive droit dans la gueule de plus ces courants assez puissants les protègent des cormorans.

 

Inutile de se charger question matériel , une canne, une sacoche ,des waders et une épuisette suffit ,même si pour ma part je prend toujours deux cannes ,une étant prête pour le cas ou un aspe viendrait chasser dans le secteur.

La DAY’S 692ml est la canne parfaite pour la pêche du chevesne, qu’importe  soit la technique utilisée elle répondra présente.

Un moulinet garni de tresse en PE 0.8 et terminé par un bas de ligne en 20 centième peut paraitre un peu fort, pourtant quand il s’agit de contrer un chevesne de plus de 50 cm en plein courant ca n’est pas de trop.

Certains se demandent quelle est la meilleure façon d’aborder un poste, cela dépend si vous pêchez du bord ou en wading.

Du bord je pêche toujours de l’aval vers l’amont (je remonte le courant ) afin d’arriver dans le dos des poissons, à contrario je préfère descendre le courant quand je suis dans l’eau pour des question de discrétion (essayez de remonter un courant fort sans faire de bruit ).

 

 

Que ce soit du bord ou en wading le premier leurre que j’utilise est un leurre de surface.

Même si je sais que les poissons sont moins enclins à monter dans courants puissants, il arrive tout de même que certains soit un peu plus motivé que les autres. Et même si il monte sans attaquer cela permet de les repérer.

 

Vous avez fait plusieurs lancés en top water et rien, changement de leurre, un petit minnow suspending ou slow sinking et vous voila prêt a peigner la zone.

Attention, encore une fois, les poissons qui sont dans le courant y sont en partie pour des raisons pratiques.

C’est le courant qui leur amène la nourriture.

Apres avoir lancé son leurre 3/4 amont, on l’amène dans la veine d’eau voulue et on contrôle juste sa dérive bannière tendue, c’est le courant qui porte votre leurre au poisson, on peut quand même donner quelques coups de scion afin de donner un semblant de vie au leurre.

Dans ces conditions la touche est souvent sans ambiguïté et le leurre souvent bien piqué.

Quelques leurres ont mes faveurs pour cette pêche : le BABYFACE m60sr-s / ATHLETE 55S FH / ARTIST fr 55.

 

Après un ou deux poissons de pris sur le même spot, il se peut que les poissons deviennent méfiants, passer au leurre souple permet de déclencher des touches.

L’avantage du souple c’est qu’on peut adapter la plombée et aller chercher des poissons inaccessible par rapport à un poisson nageur.

Là encore la pêche ressemble plus à de la pêche au toc ou le but est de contrôler la dérive du leurre.

Au leurre souple mieux vaut lancer perpendiculairement à la berge et contrôler la dérive vers l’aval (on risque moins d’accrocher).

Autres avantages du souple, la multitude de formes et de couleurs .

KEITECH .BAITBREATH. FISH-UP vous avez l’embarras du choix !

 

 

Si il y a bien un leurre qui peut faire la différence et avoir impérativement dans sa boite, c’est le micro jig .

Les KEITECH  mono spin jig et guard spin jig sont des référence connues de tous les compétiteurs de street fishing et peuvent être véritablement un sauve bredouille.

Capable de peigner toutes les couches d’eau associer à un trailer (swing impact et shad impact pour moi ) il offre une belle bouchée a la dérive et ne laisse aucuns poissons indifférents. Toutes les animations sont possible et le type de leurre souple aussi,  shad ,finesse ,créature.

 

Bien sur, d’autres leurres sont susceptibles de prendre du chevesne , un cranck SR peut être redoutable de même qu’une cuillère ondulante habilement maniée peut rapporter gros .

En conclusion , allez au bord de l’eau et faites vous plaisir avec un poisson qui permet de multiple prises et qui est un combattant redoutable !