Skip to content

A la découverte du Tanta, un leurre d'exception !

Par David André, le 25 octobre 2021

J’ai eu la chance de découvrir le Tanta dès l’arrivée de la marque Fish Up en France. J’ai pu constater immédiatement son efficacité sur les perches et les chevesnes. En effet, je l’ai d’abord utilisé sur une simple tête plombée, et aussitôt, les résultats furent indiscutables.
Ce petit leurre, qui ne paye pas de mine, est très vite devenu pour moi un incontournable. Voici le portrait d’un des leurres les plus épatants que j’ai pu tester.

Le Tanta, un leurre attractif et multi-espèces

Le Tanta est une imitation de vers ce qui fait de lui un leurre multi-espèce car les vers font partie du régime alimentaire de beaucoup de poissons. Il est extrêmement souple, permettant ainsi une grande variété d’animations et de vitesses de récupération. Son attractant, caractéristique des leurres Fish Up, est quant à lui un véritable aimant à poissons et fait vraiment la différence sur des pêches difficiles. Le Tanta est décliné en trois tailles (1.5″ – 2.5″ – 3,5″) et 14 coloris. Ayant plutôt tendance à pêcher avec des coloris naturels, mes préférés sont les coloris 12, 43, 45, 50 et 74. Mais je ne devais en retenir qu’un ce serait le 45, qui m’a ramené beaucoup de prises !

A noter que le Tanta est également disponible avec un attractant fromage qui est lui plus spécifique pour la pêche de la truite, avec des coloris en bi-ton que vous pouvez retrouver ici.

Les différents montages

Il existe de multiples façons de monter son Tanta :

– Sur une tête plombée, le plus accessible et le plus simple de tous les montages. Généralement j’utilise des têtes plombées Musaga Classic allant de 1,5g à 3g selon la profondeur, le courant et l’animation que je souhaite.

– Avec un hameçon texan, pour aller chercher les poissons dans les zones encombrées. Je monte alors le Tanta sur un hameçon Vanfook Worm 55B en montage Cheburaska.

– Sur un micro jig, pour ralentir la descente du leurre et obtenir une nage plus planante. Les Mono guard Jig et les Guard Spin Jig de chez Keitech sont parfaits pour cela. Je les monte sur les jigs en 2,5g pour conserver au maximum le côté planant. Côté coloris, mes préférés sont les Watermelon et Cola.

– En Drop shot, pour une présentation décollée du fond. Ce montage décide souvent les poissons les plus méfiants

Pour la pêche de la perche

Le Tanta est mon leurre favori pour la pêche de la perche.

J’utilise principalement les tailles 2,5 et 3,5 pour les beaux spécimens et la taille 1,5 pour les poissons plus modestes. Du fait de sa souplesse, il excelle dans l’art de la pêche à gratter. Les perches raffolent de ce leurre et il permet souvent de faire la différence.

Quand les perches sont très actives, je l’anime par de petits coups de scion rapides en reprenant contact avec le fond régulièrement. Quand les poissons sont moins actifs, je privilégie des animations beaucoup plus lentes avec de grandes pauses sur le fond.

Une canne précise et résonnante est indispensable pour ce type de pêche car les touches sont parfois discrètes. La Day’s 65 UL de Majorcraft est parfaite pour cet exercice.

En eau claire, l’utilisation d’un fluorocarbone de faible diamètre est très important pour déjouer la méfiance des grosses perches. J’utilise le Varivas Light Game en 0,18mm, voire 0,16mm, qui allie grande résistance et discrétion.

Pour la pêche du chevesne

Le Tanta est également redoutable pour la traque des chevesnes. Pour ce poisson, j’utilise principalement le 2,5 monté sur des Mono Spin Jig et le 1,5 sur des têtes plombées légères pour les gros poissons très méfiants.

L’animation est un peu différente de celle utilisée pour la perche. Pour cette dernière, je reste vraiment prêt du fond. Pour le chevesne, j’opte pour une pêche moins profonde.

Deux ou trois coups de scion et je laisse le leurre retomber un peu. C’est souvent lors de la redescente que les touches se produisent.

Pour le chevesne j’utilise également ma Day’s 65UL et un bas de ligne fin en flurocarbone, en 0,18mm, voire 0,16mm.

Pour les autres espèces

Le Tanta est aussi très efficace pour la pêche du black bass et de la truite.

De belles surprises sont à prévoir car il n’est pas rare de prendre des carpes, des carassins, des brèmes, des brochets, des barbeaux, des sandres et j’en passe …

A noter aussi que le Tanta est une imitation de ver. Dans certains départements, son utilisation est tolérée pendant la période de fermeture du brochet.

Étant toujours encombré par des tonnes de leurres, il faut dire que la découverte du Tanta a considérablement allégé mon sac de pêche. Je ne sors plus en vadrouille sans une pochette de Tanta. Et pour ne rien gâcher, le prix est extrêmement attractif. Définitivement, on ne peut qu’être séduit par les qualités de ce produit.

Simplicité, efficacité, rentabilité, voici trois termes qui définissent parfaitement ce leurre.

Sans aucun doute, c’est LE leurre qui m’a apporté le plus de prises, je suis conquis, et vous le serez si vous cédez à la tentation.

D’ailleurs, comment résister au phénomène Tanta ?