Skip to content

Keitech - Noisy Flapper

Par Jules Garriou, le 26 juin 2018

En tant que pêcheur fasciné par le Black Bass, il me paraissait inévitable de vous présenter un leurre que j’affectionne particulièrement pour débusquer les plus beaux spécimens durant toute l’année, la Noisy Flapper de la célèbre marque KEITECH.

Le marché du leurre souple pour le black bass regorge de leurres tous différents mais ayant souvent des utilisations identiques, craw, worms etc, la Noisy Flapper se démarque de ses concurrents grâce à son design unique qui lui permet d’avoir plusieurs utilisations et de créer de nouvelles vibrations.

Une originalité au service de l'efficacité

La Noisy Flapper est un leurre souple au design assez unique, 3,5’’ pour 15 grammes, c’est un leurre trapu et assez lourd pour sa taille. Il existe en 10 coloris ce qui permet de l’utiliser dans différentes conditions.

Le leurre est composé d’une partie plus dense à l’avant et de deux appendices à l’arrière le tout ressemblant à une grenouille. La partie dense représente le corps, ayant une plus grande résistance pour y faire passer l’hameçon texan alors que les deux appendices créent les vibrations.

Malgré son corps assez volumineux, même les poissons les plus modestes sont tout de même capables d’engamer ce leurre.

Montages

Lors de mes sessions je l’utilise de deux manières différentes mais avec le même montage ce qui permet de m’adapter si j’observe le moindre mouvement sur l’eau.

Je l’utilise avec les hameçons texans Nogales « second bite heavy wide » en 5/0 qui ont une très grande ouverture et un très bon fort de fer ce qui permet d’assurer de beaux poissons.

Il peut aussi être intéressant de rajouter une palette sur ce montage pour rajouter encore plus de vibrations lors des sessions difficiles.

Au bord de l'eau

Deux techniques sont possibles avec la NOISY FLAPPER, la première est de faire du « buzzing » le long des herbiers ou de spots marqués.

La seconde technique, qui est pour moi la plus intéressante, consiste à laisser couler le leurre près du fond et de le faire évoluer lentement près de celui-ci. Cette technique s’avère très intéressante sur de beaux sujets éduqués car elle à l’avantage d’être très lente.

Dans les deux cas ce leurre se skippe très facilement grâce à sa densité importante, il en devient donc une arme redoutable face aux poissons embusqués.

Avec quelle canne l'utiliser ?

Comme nous l’avons vu précédemment j’utilise des hameçons de grosses tailles, il me faut donc une canne qui va être assez puissante pour que l’hameçon rentre bien dans la mâchoire du poisson.

J’utilise avec mes Noisy Flapper une canne Major Craft MSX 70H, une canne qui a une très bonne résonance et à la fois une très grosse réserve de puissance pour extraire les poissons de leurs caches.

 

J’ai pu tester également une autre excellente canne, la Zenaq – Blackart B67 Frog, qui est une canne dédiée à la pêche de nos diables vert à la frog. Cette canne est dotée d’une action de pointe assez molle tout en gardant une grande réserve de puissance, pour laisser le poisson se retourner sur le leurre lors de ses attaques en surface.

Ces deux cannes sont pour moi les cannes à avoir pour ce type de pêche.

En un coup d'oeil

Pour être toujours plus performant au bord de l’eau j’utilise maintenant depuis quelques semaines, une paire de lunette polarisante de la Marque Suédoise LEECH, les K2 Earth, qui on une polarisation complète, pour détecter le moindre poisson sous la surface. L’utilisation de lunettes polarisantes est pour moi indispensable pour traquer ces poissons qui souvent maraudent proche de la surface.

 

Ce leurre hybride est une nouveauté sur le marché du leurre souple pour le black bass et vous allez en entendre parler, essayer le, vous allez l’adopter.