Skip to content

JIGGING LIGHT A MADAGASCAR RADAMA

Par Fabrice Perrot, le 11 mars 2018

Je n'aimais que le popping !

Passionné par la pêche depuis toujours, j’effectue depuis 2009 des voyages exotiques réguliers, dans des eaux réputées poissonneuses. Mon expérience et mes techniques de pêche, m’ont permis d’affiner au fil du temps mes besoins en matériel.

Lors de mes premiers voyages, le Jig n’était pas pour moi une priorité. Je peux même dire que près de 80% de mes sorties en mer, étaient axées sur du lancer de surface. Je pêchais avec des ensembles assez lourds (canne, tresse, bas de ligne).

Le light jigging m'a définitivement réconcilié avec le jigging !

2014 a été l’année de la révélation en terme de matériel, avec la découverte chez ZENAQ, du modèle WHIPPY (FS 54-8). Une arme redoutable qui m’a immédiatement procuré de grandes sensations. Grâce à cette canne d’exception, j’ai trouvé le plaisir de pêcher au Jig. Associée à un moulinet Shimano Stella 8000, l’ensemble est pour moi un équilibre parfait pour ce type de pêche. Avec une tresse de 30 ou 40 lbs, un fluoro de 50 lbs et des Jigs de 120g ou 150g, les poids sont contenus et le plaisir décuplé.

Quelle surprise de voir ce petit bout de carbone plié et combattre avec robustesse ! Caranges GT de plus de 30 kg, thons de plus de 25 kg, ne résistent pas, vraiment bluffant. Et que dire des requins, tenus à maintes reprises au bout de cette canne, arrêtés dans leur course effrénée par ce solide matériel.

La confiance dans mon équipement est très importante pour moi quand je pars à l’autre bout du monde pour assouvir ma passion pour la pêche. ZENAQ m’a permis d’accéder grâce à ses produits à un univers de sensations et de fiabilité que je ne connaissais pas jusque là.