Skip to content

3 leurres incontournables pour la truite

Par Hugo Leybac, le 13 mars 2022

Le jour J est arrivé, c’est l’ouverture de la truite ! L’occasion de vous présenter 3 leurres qui pour moi, sont incontournables pour aller taquiner dame fario. Et plus particulièrement 3 leurres durs qui m’ont permis de faire des très belles sessions.

Jackson Meteora

Je vais commencer par vous présenter un leurre, le Meteora, que je trouve particulièrement polyvalent et qui est de plus décliné en cinq tailles : 45, 52, 63 et 70 et 80mm. Il sert de leurre de base. C’est-à-dire que c’est le leurre que vous allez utiliser dès le début de session et que vous changerez en fonction du pattern. De par sa polyvalence, le meteora s’adapte à bon nombre de spots, que ce soit un courant faible ou fort, zone peu profonde ou profonde.

En termes d’animation, on peut faire ce que l’on veut ! Un linéaire basique que vous pouvez agrémenter de petit coup de scion afin de le désaxer si vous le souhaitez.

Sur des zones plus profondes, je préfère faire quelques passages sub-surface pour déclencher des truites activent. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le laisser couler et mettre des coups de scion vers le haut pour imiter un poisson en train de mourir.

De plus, c’est un leurre qui tient bien le courant, ce qui permet notamment de le ramener sur des zones très peu profondes en gardant, bien entendu, la canne vers le haut.

De par ses caractéristiques, le Meteora se lance loin, un avantage certain pour atteindre des spots à l’abris des regards des poissons. J’ai une petite préférence pour la taille 63, parfaite pour les petites et moyennes rivières normandes. Bien sûr, il existe plusieurs tailles pour correspondre au mieux aux fourrages de votre rivière.

Personnellement, j’ai un petit faible pour la couleur WAK et BKG

Jackson Artist

Une référence dans les poissons nageurs pour le bar mais aussi la truite !

L’Artist est un leurre bien différent par rapport au Meteora. Plus arrondie, il va permettre de prospecter des zones plus lentes telles que des amorties. Plus adapté à des zones avec moins de courant, je l’utilise aussi pour déclencher les truites quand l’eau est plus trouble et lorsque la luminosité est réduite.

L’animation est plus complexe, il faudra trouver la bonne vitesse de récupération sans que le leurre décroche. Je vous conseille de faire régulièrement des pauses plus ou moins longues en variant aussi la vitesse de récupération.

C’est aussi ce leurre que j’utilise sur des petites amorties tout en essayant de le faire rester le plus longtemps possible sur la strike zone.

Si vous avez la chance de pêcher une rivière où les truites de mer et les saumons sont présents, je vous invite à regarder plus attentivement les couleurs MCG et IKA qui feront des ravages en début de saison. Puis de passer sur un SGE à partir du mois d’août.

Avec une gamme assez étoffée aussi bien en taille que de couleur, vous avez les HW (heavy weight) qui vont permettre de pêcher les zones avec plus de courant et augmenter la distance de lancer. Je vous laisse découvrir les différentes couleurs et notamment le VAIRON qui est juste sublime !

MajorCraft Eden

Alors là, c’est un leurre moins connu, étant une nouveauté, mais le Eden est vraiment excellent à bien des égards.

Un leurre qui ne paye pas de mine et pourtant ! Il complète très bien mes autres leurres.

Il est disponible en deux versions. La classique (version S) avec un grammage de 4,5g et la version heavy (H) pour un poids de 5,5g.

Il va s’animer très bien tout en étant porté par le courant. En gardant une bannière semi-tendue afin de ne pas le brider, la difficulté réside plus sur le contrôle de la bannière en fonction de de votre positionnement.

Pour le coup, le mieux est de lancer ¾ amont et terminer la dérive ¾ aval. A la fin, ramener en linéaire, le décalage du leurre peut déclencher une truite suiveuse. Sur des zones avec moins de courant ou en début de fosse, il suffira de lui donner des petits coups de scion pour l’animer.

De plus, avec son poids plutôt léger, son action sera plus marquée. Je vous laisse imaginer quand les truites se positionnent en tête de courant. Ne l’envoyez pas trop en amont du début de fosse, 1 mètre maximum suffit pour qu’une truite le repère et avec son action en douceur, vous ferez certainement mouche !

Niveau couleur, le Mekki ayu et Laser Yamame sont vraiment très réussis.

Je dispose dans ma boite de pêche de ces 3 leurres avec quelques exemplaires. Deux en naturel et au moins un en flashy pour chaque référence. Ce qui me permet de pouvoir m’adapter aux circonstances de la session. Vous pouvez aussi armer vos leurres d’hameçon simple, et en choisissant des simple un peu plus gros, vous ne changerez pas la nage du leurre.

J’en profite pour vous souhaiter à tous et à toutes une excellente ouverture truite !